Abris privés

Une place protégée pour chacun

Réalisés dans la perspective d’un conflit armé, les ouvrages de protection peuvent également servir d’hébergement de fortune lors de catastrophes et de situations d’urgence. Le principe de base est le suivant: chaque habitant doit disposer d’une place dans un abri situé à proximité de son domicile. Le pays est quadrillé par environ 360’000 abris auxquels s’ajoutent 1700 constructions protégées. Seules quelques régions n’offrent pas encore une couverture complète.

Abris

Dans les communes où il manque des places protégées, les propriétaires ont l’obligation, lors de la construction d’une nouvelle maison d’habitation, de réaliser des abris qu’ils doivent ensuite équiper et entretenir. En principe, on ne construira d’abris que dans des immeubles d’une certaine taille (au moins 38 pièces, ce qui correspond à 25 places protégées). Dans les régions présentant des lacunes, ce sont les communes qui doivent construire, équiper et entretenir des abris publics. En revanche, on peut renoncer à la construction d’abris dans les régions où les besoins sont couverts. Des dérogations sont possibles dans les communes de moins de 1000 habitants. Dans tous les cas, si  l’édification d’une maison d’habitation ne s’accompagne pas de la réalisation d’un abri, les propriétaires doivent s’acquitter d’une contribution de remplacement avant le début des travaux.